Expérience de Cheval Management

Stagiaires en communication à Terre d’illich, nous avons eu l’occasion de participer à une séance découverte de Cheval Management. Voici nos témoignages de cette expérience.

Xavier

« Pour cela, nous avons suivi l’enseignement de Martine Clerc qui, pour commencer, nous a donné une brève leçon historique sur le cheval afin de mieux comprendre cet animal.

Ensuite, elle nous a fait une démonstration des exercices qu’elle nous demandait d’effectuer.

Le but de ces exercices était de savoir si on pouvait trouver le leader qui est en nous avec l’aide du cheval, pas un leader par la peur ou par la force, mais par la présence et par la détermination que notre corps exprime et qui est ressentie par le cheval.

Au début des exercices, j’étais hésitant, j’avais pleins de questions en tête, Martine m’a encouragé à me lancer comme je le sentais, car elle m’a affirmé qu’il n’y avait pas de bonne ou de mauvaise attitude à avoirjuste l’attitude qui nous correspondait le mieux.

Je me suis alors lancé en exécutant les exercices le mieux possible. Et plus j’avançais dans les exercices, plus je prenais de l’assurance et non seulement dans mon attitude, mais aussi envers le cheval, j’avais plus de facilité à me déplacer avec lui. Pour le dernier exercice, j’ai marché dans l’enclos, sans regarder le cheval, et, tout naturellement, il a commencé à me suivre, il marchait quand je marchais et s’arrêtait quand je m’arrêtais. J’ai trouvé cette situation presque normale après avoir exécuté les différents exercices, larelation entre nous devenait naturelle. »

image

Sophie

« Pour commencer, je tiens à préciser que le cheval ne fait pas partie des animaux avec lequel je suis le plus à l’aise. Il est vrai que sa masse musculaire et sa taille ont tendance à facilement m’impressionner. J’ai eu rarement l’occasion de le côtoyer, mis à part quelques stages étant petite et je n’interprète pas toujours correctement ses réactions. Hormis quelque moment d’hésitation au démarrage, cette appréhension ne m’a pas posé de problèmes particuliers durant la séance. Les exercices se sont enchaînés, et j’ai discerné rapidement une difficulté à me faire comprendre dans mes intentions. La situation demande d’être claire dans son esprit pour pouvoir discerner convenablement les actions à mettre en œuvre. Je n’ai jamais été à l’aise pour prendre les devants car je suis quelqu’un qui me pose beaucoup de questions. Je suis par conséquent rarement sure de moi et faire entendre mes idées s’avère parfois difficile.

Le cheval management m’a permis de me confronter à ce cas de figure où il est de mon devoir de m’affirmer pour bien me faire entendre et surtout comprendre. Ce cadre inhabituel offre la possibilité de s’exercer et de s’améliorer en quelques heures sur des attraits de notre personnalité qui surgissent tout au long de notre vie. À la fin de la séance, on se retrouve face aux évidences et aux différentes solutions que l’on a réussi à proposer. Pour ma part, la tâche la plus ardue réside ici. Lorsque l’on sait qu’il ne reste plus qu’à adapter ce que l’on vient d’appliquer avec le cheval à notre quotidien. »

image

Salomé

« J’ai ressenti cette expérience d’une manière plus personnelle que professionnelle.

Tout d’abord, j’étais légèrement inquiète à l’idée de devoir me confronter à un être qui pouvait ressentir mes émotions malgré mon désir de les camoufler.

En rentrant dans le manège, lorsque je me suis retrouvée face à Sylight, un beau cheval blanc tacheté de noir, le courant est tout de suite passé, il s’est collé à moi et ne me lâchait plus.

Durant les exercices, je me sentais bien, en confiance, Sylight suivait toutes mes propositions à mon grand étonnement. J’ai pris énormément de plaisir à travailler avec un cheval pour une première fois.

Cet exercice m’a prouvé que j’avais un peu de leader en moi, et que je pouvais être claire dans mes intentions. Ce qui m’a marqué, c’est que je me sentais moi-même face à Sylight, j’étais authentique avec lui comme avec moi, chose que je ne retrouve pas dans mes interactions avec les humains. J’ai donc poursuivi dans cette direction en cherchant à comprendre ce qui créer cette différence.

Ma réponse est le jugement. Face à une personne, je me sens jugée ce qui m’incite à me juger moi-même. À la suite de ce cheminement, je me bride, je me censure, donc je ne suis plus vraiment moi-même.

Maintenant, il ne reste plus qu’à chercher comment me retrouver et retrouver cette confiance… »

image

http://terredillich.com Le monde selon les chevaux.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s