22 chevaux et poneys à Terre d’illich

Pythagore est un grand mathématicien et philosophe grec né à Samos. On dit qu’il fût l’élève de Thalès. En plus d’être mathématicien, il est aussi le premier grand philosophe de l’histoire, et est à l’origine du mot philosophie. Il est responsable d’importants développements en mathématiques, astronomie et musique. Pythagore, à l’aide de ses disciples, a également codifié et popularisé la numérologie, qui est l’étude de la signification occulte des nombres et de leur influence sur la vie humaine.

Au sein de Terre d’illich, il y a 22 chevaux et poneys. Mais qu’elle est la signification de ce chiffre?

22

Le chiffre 22 est le symbole du visionnaire avec les pieds sur terre !

Il offre de très grandes possibilités dans la vie : d’un côté, il a le potentiel pour être le maître d’œuvre, la personne capable de percevoir quelque chose de grand dans le monde archétypal. D’autre part, il peut glisser dans les profondeurs de l’obscurité. Sa force et sa puissance sont à double tranchant.

En mobilisant des forces collectives, le 22 est capable de réunir les éléments nécessaires, les gens, les idées, les ressources qui lui permettront de réaliser ses grands objectifs. Le 22 doit être capable d’intégrer des caractéristiques apparemment contradictoires au sein même de sa vision inspirante et de sa tendance naturelle à l’aspect pratique.

Le 22 est capable de voir la beauté et le potentiel d’une idée donnée, mais aussi les méthodes pratiques pour la mener à bien. D’une certaine manière, il comprend les limites des idées, de ce qui fonctionnera ou pas. C’est un cadeau intuitif qui lui permet naturellement d’évaluer les possibilités.

Le 22 est un partenaire stable dans toute relation. Il évite de se donner des airs et des prétentions. Son défi est de faire partager sa vision, et de permettre aux autres d’apporter leur contribution personnelle. C’est un esprit qui reste concentré avec des idéaux très élevés. Il voit grand et construit grand.

http://terredillich.com Le monde selon les chevaux.

Histoire vraie

Un professeur universitaire défia ses élèves avec cette question: « Est-ce que Dieu a créé tout ce qui existe ?».

Un étudiant répondit bravement: – Oui, Il l’a fait !

Le professeur dit: «Dieu a tout créé ?».

Oui, Monsieur, répliqua l’étudiant.

Le professeur répondit: « Si Dieu a tout créé, Il a donc aussi créé le mal puisquele mal existe et selon le principe de nos travaux qui définissent ce que nous sommes, alors Dieu est mauvais ».

L’étudiant fut silencieux devant une telle réponse. Le professeur était tout à fait heureux de lui-même et il se vantait devant les étudiants d’avoir su prouver encore une fois que la foi en un dieu était un mythe.

Un autre étudiant leva sa main et dit: «Puis-je vous poser une question professeur ?».

Bien sûr, répondit le professeur.

L’étudiant répliqua, «Professeur, le froid existe-t-il ?».

Quel genre de question est-ce cela? Bien sûr qu’il existe. Vous n’avez jamais eu froid ? dit le professeur.

Le jeune homme dit, «En fait monsieur, le froid n’existe pas. Selon la loi de la physique, ce que nous considérons être le froid est en réalité l’absence de chaleur. Tout individu ou tout objet possède ou transmet de l’énergie. La chaleur est produite par un corps ou par une matière qui transmet de l’énergie. Le zéro absolu (-460°F) est l’absence totale de chaleur dans ce cas toute la matière devient inerte et incapable de réagir à cette température. Le froid n’existe pas. Nous avons créé ce mot pour décrire ce que nous ressentons si nous n’avons aucune chaleur.»

L’étudiant continua. «Professeur, l’obscurité existe-t-elle ?».

Le professeur répondit: – Bien sûr qu’elle existe!

L’étudiant: «Vous avez encore tort Monsieur, l’obscurité n’existe pas non plus. L’obscurité est en réalité l’absence de lumière. Nous pouvons étudier la lumière, mais pas l’obscurité. En fait, nous pouvons utiliser le prisme de Newton pour fragmenter la lumière blanche en plusieurs couleurs et étudier les diverses longueurs d’onde de chaque couleur. Vous ne pouvez pas mesurer l’obscurité. Un simple rayon de lumière peut faire irruption dans un monde d’obscurité et l’illuminer. Comment pouvez-vous savoir l’espace qu’occupe l’obscurité ? Vous mesurez la quantité de lumière présente. N’est-ce pas vrai ? L’obscurité est un terme utilisé par l’homme pour décrire ce qui arrive quand il n’y a pas de lumière».

Arc-en-ciel

Finalement, le jeune homme demanda au professeur, «Monsieur, le mal existe-t-il ?»

Maintenant incertain, le professeur répondit: – Bien sûr, comme je l’ai déjà dit. Nous le voyons chaque jour. C’est dans les exemples quotidiens de l’inhumanité de l’homme envers l’homme. C’est dans la multitude des crimes et des violences partout dans le monde. Ces manifestations ne sont rien d’autre que du mal !

L’étudiant répondit : « Le Mal n’existe pas Monsieur, ou au moins il n’existe pas de lui-même. Le Mal est simplement l’absence de foi en Dieu. Il est comme l’obscurité et le froid, un mot que l’homme a créé pour décrire l’absence de foi en Dieu. Dieu n’a pas créé le mal. Le Mal n’est pas comme la FOI ou l’AMOUR qui existe tout comme la LUMIÈRE et la CHALEUR. Le Mal est le résultat de ce qui arrive quand l’homme n’a pas l’AMOUR de Dieu dans son cœur. Il est comme le froid qui vient quand il n’y a aucune chaleur ou l’obscurité qui vient quand il n’y a aucune LUMIÈRE. »

 

Le professeur s’assit, abasourdi d’une telle réponse. Le nom du jeune étudiant ?

Albert Einstein.

http://terredillich.com Le monde selon les chevaux.

Archétype: La Licorne

Sa légende se rattache à la tradition chevaleresque. Incarnation de la féminité pure, elle représente, avec le chevalier, le couple parfait.

image

C’est un cheval de couleur blanc à ivoire, dont la corne a le mystérieux pouvoir derendre pur ce qui est impur. Elle représente donc notre fascination à l’égard de la pureté et de l’innocence.

La légende dit qu’elle pouvait être apprivoisée que par une vierge que les chasseurs utilisaient comme appât pour tromper, capturer ou tuer la licorne.

On dit que ce sont des êtres qui renoncent à l’Amour à cause du dévouement envers l’Amour, pour le sauver de son inéluctable extinction sur Terre.

Dans certaines traductions de la bible, il est écrit que lorsqu’Adam et Eve furent chassés du Paradis, la Licorne les suivit.

Au British Museum de Londres, existe une corne dont on dit qu’elle est celle d’une Licorne. Les scientifiques n’ont pas reçu l’autorisation de l’étudier… officiellement en tout cas.

http://terredillich.com Le monde selon les chevaux.

Les visiteurs de Terre d’illich : Christelle – Le poney Fringuant

Le poney fringant

Les Terres du Poney Fringant : Terre d’Harmonie du Vivant.A Treignat, en Auvergne dans l’Allier, un lieu dédié au Cheval, à la Nature et à l’épanouissement des petits comme des grands.

« Je m’appelle Christelle, je suis enseignante d’équitation en pleine conscience et consultante en développement personnel, animée d’une passion viscérale pour la Nature et le cheval, et… c’est moi derrière le Poney Fringant!

J’ai eu la chance d’être invitée lors de la fête du Nouvel An Celtique par Terre d’illich, et je vais partager avec vous mes impressions et mon expérience suite à ce séjour dans cet endroit très spécial.

Tout d’abord, en arrivant en Terre d’illich, la puissance vibratoire du lieu m’a tout de suite interpellé. L’environnement captait toute mon attention, et je ressentais intimement ce lieu comme étant très positif. J’ai tout de suite été accueillie par Mireille, avec qui j’avais échangé via internet et par téléphone. Une rencontre d’une évidence troublante, comme si je la connaissais depuis toujours, un contact pétillant et bienveillant, agrémenté d’une infinie délicatesse. La visite fût un véritable enchantement pour moi comme pour mon amie qui m’accompagnait. Nous avons découvert une structure totalement atypique mais surtout une structure comme on rêverait de rencontrer plus souvent! La démarche est réellement globale, tout y est naturellement logique. Tous les chevaux et poneys rencontrés sont respectés dans leur individualité et leur épanouissement manifeste ainsi que le respect de leur être conscient rend leur présence et leur aisance à communiquer totalement manifeste. J’ai rencontré des personnalités équines très particulières et attachantes, ce fût un réel bonheur durant tout ce week end… Puis ce fût la rencontre avec Martine, présence totalement complémentaire à celle de Mireille. Une force rassurante, pleine de douceur, assurant la solidité du pilier formé par ce duo. Durant ce merveilleux weekend, j’ai découvert une équipe animée par un amour profond du cheval et de la nature. Et je ne pouvais qu’encourager vivement Martine et Mireille à propager leur message, car ce qu’elles offrent aux êtres humains qui passent en Terre d’illich est vraiment exceptionnel. C’est bien simple, je n’ai jamais connu cela auparavant, dans aucune structure équestre. C’est ce dont j’aurais rêvé petite fille…. Un amour profond se dégage de ce lieu et lui donne une dimension presque curative. Mon amie et moi sommes rentrées totalement ressourcées de ce weekend, d’où je pensais pourtant sortir épuisée par le grand nombre d’heures de route à encaisser sur les deux jours.

Je vous invite tous, absolument tous à découvrir la Terre d’illich, que je soutiens avec ferveur. Une aventure du cheval réellement différente, et qui je l’espère inspirera d’autres structures, pour l’avenir du cheval et de l’Homme. »

Le monde selon les chevaux http://terredillich.com

Archétypes : Sleipnir

Cheval d’Odin, le Dieu créateur dans la mythologie nordique, équivalent au Zeus grec, son nom signifie « celui qui glisse rapidement ».

image 

Il possède 8 jambes qui représentent une étoile à 8 rayons. Le 9ème point, au centre, représente le cavalier. Le chiffre 9 est le chiffre sacré d’Odin. Il désigne la Vie, les 9 mois de grossesse et le voyage dans les 9 mondes.

Nul doute que les chevaux à 6 jambes dans le film Avatar sont les proches cousins de Sleipnir !!

Lorsqu’Odin chevauche Sleipnir, il fait un voyage dans sa conscience. Le cheval représente le corps (le véhicule) qui permet ce voyage où l’esprit du cavalier prend « position ».

Cela nous renvoie à l’idée que l’Univers est une force intelligente qui fait l’expérience d’elle-même à travers la diversité des formes que nous rencontrons sur Terre, y compris l’humain.

Se pourrait-il que l’humain/cavalier soit l’esprit qui prend position au sein de la création ?

http://terredillich.com Le monde selon les chevaux.

Archétype: Pégase

Né de l’écume de la mer et du sang de la gorgone Méduse, son nom signifie en grec ancien « source jaillissante ».

Pégase

 

C’est un cheval blanc ailé qui symbolise à la fois la légèreté et l’élévation de l’oiseau et la puissance du cheval… il incarne la victoire suprême de la lumière et de la sagesse.

Bellénophon, le cavalier qu’il accepta sur son dos, l’a sans doute oublié chemin faisant, car il fit, malgré son talent, l’expérience de la chute, victime de son orgueil.

Pégase nous rappelle donc que, sur notre chemin lumineux, il est bon de rester humble et de se rappeler que c’est l’âme qui est le maître, et l’égo le serviteur. Celui qui chute dans la douleur, c’est toujours l’égo.

Pégase, quant à lui, rejoindra alors Zeus qui le transformera en constellation d’étoiles dans le ciel.

http://terredillich.com Le monde selon les chevaux.

Archétypes : Épona

Déesse majeure dans tout le monde celtique, son nom signifie l’Equine ou la Grande Jument. Parfois appelée Mandica (la poulinière), Sinead O’Connor lui adédié une chanson du même nom : Mandica.

image

En tant que grande déesse, elle doit être reconnue comme une personnification du Monde, c’est-à-dire une déesse mère qui donne naissance à la vie sous toutes ses formes et cela malgré son association aux chevaux.

Elle a une fonction guerrière et, en tant que jument divine, elle assure le transport des âmes dans l’autre monde. Plus tard protectrice des cavaliers, conducteurs et voyageurs.

Cas unique dans les sociétés divines indo-européennes, elle est farouchement célibataire.

On dit d’elle que nul ne peut la rattraper quand elle monte à cheval.

http://terredillich.com Le monde selon les chevaux.