Archétype: La Licorne

Sa légende se rattache à la tradition chevaleresque. Incarnation de la féminité pure, elle représente, avec le chevalier, le couple parfait.

image

C’est un cheval de couleur blanc à ivoire, dont la corne a le mystérieux pouvoir derendre pur ce qui est impur. Elle représente donc notre fascination à l’égard de la pureté et de l’innocence.

La légende dit qu’elle pouvait être apprivoisée que par une vierge que les chasseurs utilisaient comme appât pour tromper, capturer ou tuer la licorne.

On dit que ce sont des êtres qui renoncent à l’Amour à cause du dévouement envers l’Amour, pour le sauver de son inéluctable extinction sur Terre.

Dans certaines traductions de la bible, il est écrit que lorsqu’Adam et Eve furent chassés du Paradis, la Licorne les suivit.

Au British Museum de Londres, existe une corne dont on dit qu’elle est celle d’une Licorne. Les scientifiques n’ont pas reçu l’autorisation de l’étudier… officiellement en tout cas.

http://terredillich.com Le monde selon les chevaux.

Archétypes : Sleipnir

Cheval d’Odin, le Dieu créateur dans la mythologie nordique, équivalent au Zeus grec, son nom signifie « celui qui glisse rapidement ».

image 

Il possède 8 jambes qui représentent une étoile à 8 rayons. Le 9ème point, au centre, représente le cavalier. Le chiffre 9 est le chiffre sacré d’Odin. Il désigne la Vie, les 9 mois de grossesse et le voyage dans les 9 mondes.

Nul doute que les chevaux à 6 jambes dans le film Avatar sont les proches cousins de Sleipnir !!

Lorsqu’Odin chevauche Sleipnir, il fait un voyage dans sa conscience. Le cheval représente le corps (le véhicule) qui permet ce voyage où l’esprit du cavalier prend « position ».

Cela nous renvoie à l’idée que l’Univers est une force intelligente qui fait l’expérience d’elle-même à travers la diversité des formes que nous rencontrons sur Terre, y compris l’humain.

Se pourrait-il que l’humain/cavalier soit l’esprit qui prend position au sein de la création ?

http://terredillich.com Le monde selon les chevaux.

Archétype: Pégase

Né de l’écume de la mer et du sang de la gorgone Méduse, son nom signifie en grec ancien « source jaillissante ».

Pégase

 

C’est un cheval blanc ailé qui symbolise à la fois la légèreté et l’élévation de l’oiseau et la puissance du cheval… il incarne la victoire suprême de la lumière et de la sagesse.

Bellénophon, le cavalier qu’il accepta sur son dos, l’a sans doute oublié chemin faisant, car il fit, malgré son talent, l’expérience de la chute, victime de son orgueil.

Pégase nous rappelle donc que, sur notre chemin lumineux, il est bon de rester humble et de se rappeler que c’est l’âme qui est le maître, et l’égo le serviteur. Celui qui chute dans la douleur, c’est toujours l’égo.

Pégase, quant à lui, rejoindra alors Zeus qui le transformera en constellation d’étoiles dans le ciel.

http://terredillich.com Le monde selon les chevaux.

Archétypes : Épona

Déesse majeure dans tout le monde celtique, son nom signifie l’Equine ou la Grande Jument. Parfois appelée Mandica (la poulinière), Sinead O’Connor lui adédié une chanson du même nom : Mandica.

image

En tant que grande déesse, elle doit être reconnue comme une personnification du Monde, c’est-à-dire une déesse mère qui donne naissance à la vie sous toutes ses formes et cela malgré son association aux chevaux.

Elle a une fonction guerrière et, en tant que jument divine, elle assure le transport des âmes dans l’autre monde. Plus tard protectrice des cavaliers, conducteurs et voyageurs.

Cas unique dans les sociétés divines indo-européennes, elle est farouchement célibataire.

On dit d’elle que nul ne peut la rattraper quand elle monte à cheval.

http://terredillich.com Le monde selon les chevaux.

Archétypes : Mélanippe

Mélanippe est la fille de Pégase transformée en jument noire par la colère des Dieux.

image

Autant Déméter est la version lumineuse de la Déesse de la Terre, autant Mélanippe symbolise la femme qui se rebelle contre la domination masculine.

Elle ne craint pas de s’opposer à une civilisation insensible qui abuse des individus et de la générosité de la Terre par la domination, la conquête, le viol et la destruction de la planète.

Mélanippe nous convoque dans la fureur que l’on ressent face à l’injustice et à l’initiation que représente cette épreuve lorsque l’on trouve le courage de la transformer en énergie créatrice.

La Terre est une planète féminine et nous rappelle que la création et la renaissance sont toujours disponibles pour tous ceux qui sont prêts à reconnaître ces qualités en eux.

http://terredillich.com Le monde selon les chevaux.

Archétype: Chiron

Moitié homme moitié cheval, Chiron symbolise la sagesse du guérisseur blessé qui transmute les difficultés en opportunité et les traumas en force de vie.

Chiron

Tous les grands héros de la mythologie, tels Achille ou Jason, ont été ses élèves. Il leur enseignait comment découvrir leur destinée et leur talentunique par une approche holistique qui intégrait une discipline physique, mentale, spirituelle et les aspects relationnels et individuels.

Toutefois, rappelons que les centaures de la mythologie grecque sont plutôt des créatures à la réputation redoutable et brutale.

Selon Homère, Chiron est donc « le plus juste des centaures ». Il symbolise l’unité de l’homme et de l’animal dans l’amour et la compassion.

Chiron nous rappelle que nos forces de guérison sont en nous.

http://terredillich.com Le monde selon les chevaux.

Archétype: Démeter

Déesse grecque de la terre, des moissons et de la fertilité, elle fut aussi représentée, à l’inversede Chiron, avec une tête de jument et un corps de femme, symbolisant le fait que la sagesse de la nature peut inspirer favorablement le mental humain.

Démeter

Mère de Perséphone, enlevée par Hadès, le Dieu des enfers, qui en tomba amoureux. C’est au chagrin de cette mère que l’on doit les 4 saisons. Elle avait obtenu de Zeus que sa fille lui soit rendue au printemps et à l’été source de sa joie, tandis qu’à l’automne et l’hiver elle pleurait sa fille disparue.

L’histoire a préféré oublier que Déméter fut abusée par Poséidon, Dieu de la mer, qui créa le cheval à partir de l’écume de la mer et du sang de la Gorgone Méduse.

Elle symbolise donc aussi la mère et la femme blessée et trahie qui surmonte sa douleur et sa fureur en donnant naissance à de magnifiques jumeaux, fille et garçon, qui deviendront des enseignants de sagesse : Aerion et Despoina.

Déméter nous rappelle que la colère et le pardon ne sont pas des forces opposées. Ils sont les parts égales de la vraie guérison de l’âme.

http://terredillich.com Le monde selon les chevaux.