Paddock Paradise en Terre d’Illich

Le paddock paradise est un espace de vie pour les chevaux dont le but est de se rapprocher de leur mode de vie naturel. Contrairement au paddock carré qui n’a pas son équivalent naturel, le paddock paradise reproduit l’idée d’une piste favorisant le déplacement des chevaux, ceci a un effet sur leur santé, notamment celle des pieds nus. La partie centrale du paddock leur est accessible que quelques heures par semaine selon leurs besoins. La moindre fréquentation de cette zone permet de laisser pousser des herbes hautes plus favorable à la santé des chevaux, c’est aussi une zone de jeux et d’activité plus intense par l’effet panoramique de l’espace.

P1010514 (1)

Akab, Sylight, Qazul et Harmonio dans la piste du paddock paradise

Nous avons commencé à structurer un espace de 6 hectares en 2 par commodité vis-à-vis des besoins de l’école d’Equitude, (un critère différent de celui d’une pension) : un paddock pour les poneys et un autre pour les chevaux. Dans la partie chevaux nous avons imaginé une circulation permettant, selon la période, de laisser le groupe de célibataires (les hongres) rejoindre la harde (1 étalon et 3 juments) et vice versa. Les premiers résultats observés sont très encourageant !

Nous continuerons à publier nos expériences sur notre blog !


Terre d’Illich
Le monde selon les chevaux.

Publicités

22 chevaux et poneys à Terre d’illich

Pythagore est un grand mathématicien et philosophe grec né à Samos. On dit qu’il fût l’élève de Thalès. En plus d’être mathématicien, il est aussi le premier grand philosophe de l’histoire, et est à l’origine du mot philosophie. Il est responsable d’importants développements en mathématiques, astronomie et musique. Pythagore, à l’aide de ses disciples, a également codifié et popularisé la numérologie, qui est l’étude de la signification occulte des nombres et de leur influence sur la vie humaine.

Au sein de Terre d’illich, il y a 22 chevaux et poneys. Mais qu’elle est la signification de ce chiffre?

22

Le chiffre 22 est le symbole du visionnaire avec les pieds sur terre !

Il offre de très grandes possibilités dans la vie : d’un côté, il a le potentiel pour être le maître d’œuvre, la personne capable de percevoir quelque chose de grand dans le monde archétypal. D’autre part, il peut glisser dans les profondeurs de l’obscurité. Sa force et sa puissance sont à double tranchant.

En mobilisant des forces collectives, le 22 est capable de réunir les éléments nécessaires, les gens, les idées, les ressources qui lui permettront de réaliser ses grands objectifs. Le 22 doit être capable d’intégrer des caractéristiques apparemment contradictoires au sein même de sa vision inspirante et de sa tendance naturelle à l’aspect pratique.

Le 22 est capable de voir la beauté et le potentiel d’une idée donnée, mais aussi les méthodes pratiques pour la mener à bien. D’une certaine manière, il comprend les limites des idées, de ce qui fonctionnera ou pas. C’est un cadeau intuitif qui lui permet naturellement d’évaluer les possibilités.

Le 22 est un partenaire stable dans toute relation. Il évite de se donner des airs et des prétentions. Son défi est de faire partager sa vision, et de permettre aux autres d’apporter leur contribution personnelle. C’est un esprit qui reste concentré avec des idéaux très élevés. Il voit grand et construit grand.

http://terredillich.com Le monde selon les chevaux.

Histoire vraie

Un professeur universitaire défia ses élèves avec cette question: « Est-ce que Dieu a créé tout ce qui existe ?».

Un étudiant répondit bravement: – Oui, Il l’a fait !

Le professeur dit: «Dieu a tout créé ?».

Oui, Monsieur, répliqua l’étudiant.

Le professeur répondit: « Si Dieu a tout créé, Il a donc aussi créé le mal puisquele mal existe et selon le principe de nos travaux qui définissent ce que nous sommes, alors Dieu est mauvais ».

L’étudiant fut silencieux devant une telle réponse. Le professeur était tout à fait heureux de lui-même et il se vantait devant les étudiants d’avoir su prouver encore une fois que la foi en un dieu était un mythe.

Un autre étudiant leva sa main et dit: «Puis-je vous poser une question professeur ?».

Bien sûr, répondit le professeur.

L’étudiant répliqua, «Professeur, le froid existe-t-il ?».

Quel genre de question est-ce cela? Bien sûr qu’il existe. Vous n’avez jamais eu froid ? dit le professeur.

Le jeune homme dit, «En fait monsieur, le froid n’existe pas. Selon la loi de la physique, ce que nous considérons être le froid est en réalité l’absence de chaleur. Tout individu ou tout objet possède ou transmet de l’énergie. La chaleur est produite par un corps ou par une matière qui transmet de l’énergie. Le zéro absolu (-460°F) est l’absence totale de chaleur dans ce cas toute la matière devient inerte et incapable de réagir à cette température. Le froid n’existe pas. Nous avons créé ce mot pour décrire ce que nous ressentons si nous n’avons aucune chaleur.»

L’étudiant continua. «Professeur, l’obscurité existe-t-elle ?».

Le professeur répondit: – Bien sûr qu’elle existe!

L’étudiant: «Vous avez encore tort Monsieur, l’obscurité n’existe pas non plus. L’obscurité est en réalité l’absence de lumière. Nous pouvons étudier la lumière, mais pas l’obscurité. En fait, nous pouvons utiliser le prisme de Newton pour fragmenter la lumière blanche en plusieurs couleurs et étudier les diverses longueurs d’onde de chaque couleur. Vous ne pouvez pas mesurer l’obscurité. Un simple rayon de lumière peut faire irruption dans un monde d’obscurité et l’illuminer. Comment pouvez-vous savoir l’espace qu’occupe l’obscurité ? Vous mesurez la quantité de lumière présente. N’est-ce pas vrai ? L’obscurité est un terme utilisé par l’homme pour décrire ce qui arrive quand il n’y a pas de lumière».

Arc-en-ciel

Finalement, le jeune homme demanda au professeur, «Monsieur, le mal existe-t-il ?»

Maintenant incertain, le professeur répondit: – Bien sûr, comme je l’ai déjà dit. Nous le voyons chaque jour. C’est dans les exemples quotidiens de l’inhumanité de l’homme envers l’homme. C’est dans la multitude des crimes et des violences partout dans le monde. Ces manifestations ne sont rien d’autre que du mal !

L’étudiant répondit : « Le Mal n’existe pas Monsieur, ou au moins il n’existe pas de lui-même. Le Mal est simplement l’absence de foi en Dieu. Il est comme l’obscurité et le froid, un mot que l’homme a créé pour décrire l’absence de foi en Dieu. Dieu n’a pas créé le mal. Le Mal n’est pas comme la FOI ou l’AMOUR qui existe tout comme la LUMIÈRE et la CHALEUR. Le Mal est le résultat de ce qui arrive quand l’homme n’a pas l’AMOUR de Dieu dans son cœur. Il est comme le froid qui vient quand il n’y a aucune chaleur ou l’obscurité qui vient quand il n’y a aucune LUMIÈRE. »

 

Le professeur s’assit, abasourdi d’une telle réponse. Le nom du jeune étudiant ?

Albert Einstein.

http://terredillich.com Le monde selon les chevaux.

Les visiteurs de Terre d’illich : Christelle – Le poney Fringuant

Le poney fringant

Les Terres du Poney Fringant : Terre d’Harmonie du Vivant.A Treignat, en Auvergne dans l’Allier, un lieu dédié au Cheval, à la Nature et à l’épanouissement des petits comme des grands.

« Je m’appelle Christelle, je suis enseignante d’équitation en pleine conscience et consultante en développement personnel, animée d’une passion viscérale pour la Nature et le cheval, et… c’est moi derrière le Poney Fringant!

J’ai eu la chance d’être invitée lors de la fête du Nouvel An Celtique par Terre d’illich, et je vais partager avec vous mes impressions et mon expérience suite à ce séjour dans cet endroit très spécial.

Tout d’abord, en arrivant en Terre d’illich, la puissance vibratoire du lieu m’a tout de suite interpellé. L’environnement captait toute mon attention, et je ressentais intimement ce lieu comme étant très positif. J’ai tout de suite été accueillie par Mireille, avec qui j’avais échangé via internet et par téléphone. Une rencontre d’une évidence troublante, comme si je la connaissais depuis toujours, un contact pétillant et bienveillant, agrémenté d’une infinie délicatesse. La visite fût un véritable enchantement pour moi comme pour mon amie qui m’accompagnait. Nous avons découvert une structure totalement atypique mais surtout une structure comme on rêverait de rencontrer plus souvent! La démarche est réellement globale, tout y est naturellement logique. Tous les chevaux et poneys rencontrés sont respectés dans leur individualité et leur épanouissement manifeste ainsi que le respect de leur être conscient rend leur présence et leur aisance à communiquer totalement manifeste. J’ai rencontré des personnalités équines très particulières et attachantes, ce fût un réel bonheur durant tout ce week end… Puis ce fût la rencontre avec Martine, présence totalement complémentaire à celle de Mireille. Une force rassurante, pleine de douceur, assurant la solidité du pilier formé par ce duo. Durant ce merveilleux weekend, j’ai découvert une équipe animée par un amour profond du cheval et de la nature. Et je ne pouvais qu’encourager vivement Martine et Mireille à propager leur message, car ce qu’elles offrent aux êtres humains qui passent en Terre d’illich est vraiment exceptionnel. C’est bien simple, je n’ai jamais connu cela auparavant, dans aucune structure équestre. C’est ce dont j’aurais rêvé petite fille…. Un amour profond se dégage de ce lieu et lui donne une dimension presque curative. Mon amie et moi sommes rentrées totalement ressourcées de ce weekend, d’où je pensais pourtant sortir épuisée par le grand nombre d’heures de route à encaisser sur les deux jours.

Je vous invite tous, absolument tous à découvrir la Terre d’illich, que je soutiens avec ferveur. Une aventure du cheval réellement différente, et qui je l’espère inspirera d’autres structures, pour l’avenir du cheval et de l’Homme. »

Le monde selon les chevaux http://terredillich.com

La future partenaire de Terre d’illich : Wendy Davies – chamomile cuisine

Wendy Davies, née en Angleterre, fait fondre le cœur des français avec son restaurant de cuisine végétarienne. Installée à Bieuzy-les-eaux dans le Morbihan, elle propose aussi des ateliers de cuisine aux particuliers.

 C’est dans la vieille boulangerie-bar de Bieuzy les Eaux que tout a commencé… après une grande rénovation ! En 2010, Wendy a pu lancer Chamomile cuisine afin de préparer et vendre de la cuisine bio végétarienne et végétalienne sur les marchés et aux épiceries de la région. Chamomile cuisine fête son deuxième anniversaire avec l’ouverture de Wendy’s Kitchen. Une Ecole de Cuisine et un rêve devenu une réalité pour Wendy !

Chamomile cuisine

Voici son Témoignage :

« C’était super de vous rencontrer en avril. J’ai vraiment appréciée ma visite à votre belle ferme. Je pense que nous partageons les mêmes valeurs et idéologies. J’aime être proche de la nature et de faire la cuisson à partir de zéro avec les saisons. Je suis impatiente pour commencer à planifier les ateliers de cuisine passionnante et délicieuse pour vos clients.

J’ai hâte de travailler avec tout le monde au Terre D’Illich.

À très bientôt,

Wendy. »

Avec l’accent Anglais bien évidemment !

Le monde selon les chevaux http://terredillich.com

Terre d’illich, mais savez-vous pourquoi ?

illichphoto

Tout vient d’Ivan Illich, ce penseur de l’écologie politique et figure importante de la critique de la société industrielle né en 1926. Pour lui, à partir du moment où la société industrielle institutionnalise un moyen pour atteindre un but, ce moyen tend à croître jusqu’à en devenir dysfonctionnel. Ivan Illich s’est beaucoup intéressé au sujet de l’éducation. Il affirmait que les capacités d’apprentissage de l’enfant se manifestaient aussi en dehors de l’école : apprendre à parler, jouer, aimer, se sociabiliser. L’école ne peut pas répondre à tous les besoins de l’enfant, l’entourage à aussi beaucoup d’importance. Il a également tenté de définir l’outil convivial (« la convivialité ») et à même inventer cette notion. Ce terme d’outil convivial a beaucoup intéressé Steve jobs (voir article 04/05/15) pour la confection des produits Apple. Pour cela, il ne doit pas créer d’inégalité, il doit renforcer l’autonomie de chacun et accroître le champ d’action de chacun sur le réel. Cette notion est fondamentale par rapport au virtuel.

Au sein de Terre d’Illich, on approuve les théories d’Ivan Illich. On apprend sur soi-même, mais également des autres, et beaucoup de l’animal : le cheval. On communique avec lui, on le respecte, et on lui donne sa liberté. Aucune inégalité n’y est acceptée. On travaille beaucoup en autonomie pour lui faire passer notre énergie, on cherche une connexion vivante entre l’homme, l’animal et l’environnement.

Témoignages de deux stagiaires en communication à Terre d’illich

« Je m’appelle Laura, j’ai 20ans, je suis en 3ème année de Licence Sciences de l’Information et de la Communication à l’UCO d’Arradon. Chaque année nous réalisons un stage en entreprise. Cette année j’ai voulu faire un stage qui sorte de l’ordinaire et des entreprises classiques… Pour le coup j’ai trouvé la bonne structure ! Terre d’illich, déjà un nom qui fait rêver

Afin de mieux comprendre l’approche des chevaux, Martine nous a proposé une séance de découverte du Cheval Management. Cette expérience a été très surprenante et enrichissante sur notre manière de percevoir la communication avec l’animal mais aussi avec les hommes.

Ce qui m’a beaucoup plus à Terre d’illich est d’avoir une certaine autonomie. Nous pouvions travailler à notre rythme. Si l’on veut passer un moment dans les prés avec les chevaux on peut y aller sans problème. Je me suis rendue compte que moins on stresse et plus nous sommes finalement efficace et productif ! En plus, les chats sont toujours dans les parages pour nous faire part de leurs ronronnements et de leurs câlins.

J’ai aussi beaucoup apprécié les échanges avec les différentes personnes qui sont passées par Terre d’illich : les équitudiant(e)s, Cynthia qui nous a fait découvrir le yoga avec le cheval, Fauve qui nous à exposé ses très belles peintures, Jean-Paul l’apiculteur de Terre d’illich, Patricia la voisine de Terre d’illich, Wendy de Chamomile Cuisine… Toutes ces rencontres aussi différentes les unes que les autres montrent l’ouverture de Terre d’illich aux autres et surtout l’intérêt qu’ils portent à chacun d’entre eux. Ici tout le monde trouve sa place.

Moi qui voulais un stage différent c’est réussi ! J’ai passé un super stage où j’y ai appris beaucoup de choses sur les chevaux, la nature, les autres et moi même. Merci à Mireille, Martine, Aurore et Gilbert de nous avoir permis de vivre cette expérience inoubliable ! Je suis impatiente de revenir en Terre d’illich ! »

De gauche à droite: Tiphaine, Pipo et Laura

De gauche à droite: Tiphaine, Pipo et Laura

« Je m’appelle Tiphaine, j’ai 21 ans, et je suis en 3ème année de Licence des Sciences de l’Information et de la Communication à l’UCOBS d’Arradon. Pour ces deux mois de stage,  j’ai choisit Terre d’illich, un lieu que je ne connaissais pas, et atypique. Lorsque je suis venue, je suis tombée amoureuse de l’endroit : de la nature, des chevaux, des chats, et surtout une équipe très sympa. Mireille nous a décrit Terre d’illich, mais aussi son monde équestre : l’Equitude. On se demande ce qu’est l’Equitude, mais lorsque que l’on travaille à leur côté, ce mot prend tout son sens. C’est de l’équitation, mais avec de la communication non verbale sans violence, une compréhension de l’animal, et surtout une connexion à lui.

Pour pouvoir mener à bien nos missions, on travaille dans un studio calme, avec Gilbert qui est là pour nous faire rire. Nos missions étaient de poursuivre les publications sur Internet : le compte Facebook et le blog. J’ai également fait de la photographie. Etant photographe amateur, j’ai pu photographier les cours des enfants, les stages à thème, les chevaux, … Cela m’a permis de rencontrer des personnes authentiques: Cynthia et son approche du yoga, Patricia la voisine de Terre d’illich, Jean-Paul l’apiculteur, les équitudiants, … Ces missions ont pu se faire autour d’une équipe qui donne toujours le meilleur d’elle-même, calme, et où le cheval prend une très grande place.

En plus de tout ce travail, on apprend beaucoup de leur philosophie peu commune : celle des Créatifs Culturels. Ils pensent beaucoup au ressenti, l’émotion que l’on transmet, l’environnement, l’écologie, et surtout au bien-être du cheval (Ici, le cheval est libre).

En Terre d’illich, on en apprend sur les chevaux et les humains, nous-même (Cf. Cheval Management), le partage, le respect, et l’écoute !

Terre d’illich, c’est un endroit où l’on vient sans la peur de se faire juger et qui nous donne la motivation pour pouvoir travailler dans de bonnes conditions. L’équipe m’a donné l’envie de continuer l’expérience avec les chevaux. Je les remercie pour ces sept semaines que je n’ai pas vu passer, ce fut une très bonne expérience. »